Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d Arwen

Chasse

4 Septembre 2008 , Rédigé par Arwen Publié dans #MorëNarmo

Bon, je vous préviens, j'écris cela comme ça me vient. Une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques nuits.

J'ai envie d'écrire... Non, plus exactement, j'ai envie de faire vivre ce perso. Je tiens beaucoup a Morën. C'est dommage que le RP n'avance plus.

Ici, Morën est entièrement le "méchant loup". Pas une trace de l'Elfe qui parcoure le forum d'Evangéline. Nous sommes aussi bien après le début de l'histoire (que j'ai d'ailleurs modifié depuis) publiée ici.



****

- Tu es sur que c'est raisonnable? je veux dire... s'il... s'il est comme la légende le dit...
- Ma chère soeur, Miryam... S'il est la moitié de la légende qu'on lui prette, ce ne sera que bénéfique pour notre bourse.
- Mais Joz, il pourrait nous... massacrer!

La jeune humaine, agée d'une vingtaine d'année, tenait fermemant son arc alors que sa voix démentait clairement l'assurance de ses mains expertes. Elle avait si peur de cette légende... d'un Loup immense qui tut pour le simple plaisir.

Joz, d'une petite dizaine d'année son ainé, pistait la bête. Le Fléaut des Elfes avait été signalé dans la forêt proche de Dinstone, leur village. Tous deux chasseurs de renommés, ils s'étaient mis a la recherche de la créature qui avait causé,  selon la légende, horreur et désolation partout où il posait la patte. 

- Je pense plutot que sa peau nous permettra de vivre confortablement. Tu pourrais même t'occuper de ton enfant.

Inconsciemment, Miryam avait posé sa main sur son ventre qui commençait a s'arrondir. La Sage du village qui leur avait annoncé la bonne nouvelle a Léorn et elle il y a quatre mois, l'avait aussi autoriser a cette chasse... Et pourtant, elle regrettait... Elle s'inquiétait... sentant un danger. 

- Regarde, chuchota le frère, une trace... un emprunte... Suivons la piste.

Joz était comme un enfant a la foire qui voulait pécher un canard en paille. Il suivait le chemin tel ce petit oiseau qui suivait le courant de la petite rivière...




-Petits oiseaux appétissants... Dansent dansent près du chat...

Une Ombre dans les arbres observait les chasseurs. Il passa sa langue sur ses lèvres roses. Ses dents a l'émail blanche luisait comme ses yeux d'un bleu irréel semblaient percer les âmes. Puis le bleu vira au vif-argent et les dents bien alignées devinrent des crocs acérés. L'Ombre, sous forme animale, glissait d'arbres en arbres, prenant de l'avance sur les chasseurs afin de voir leur réaction. Il était excité par la perspective de tuer. D'autant qu'il avait sentit une troisième vie dans la femelle...

- Petits oiseaux appétissants... Approchent et croqués seront





Miryam fronça les sourcils... c'était bien trop simple. Elle avait un instinct aiguë de la chasse... surement aiguisé par l'instinct maternel... Elle avait l'impression d'être elle-même une proie. Tout était trop évident.

- Viens, c'est par la
- J'arrive Joz... mais faisons attention....

Devant eux se profilait une petite carrière bordée de bouleaux et terminé par une falaise dont la hauteur les surplombait. Un corps était étendu dans les herbes. Celui d'un cervidé.





Un sourire ironique passa sur la face humaine de l'Ombre. "cerf vidé"... cela l'avait toujours fait rire... comme si c'était la destiné de ses herbivores de finir les tripes a l'air.





- Miryam, regarde... il l'a...
- evantré... c'est horrible... fit-elle en tentant d'éviter un haut le coeur. Restons sur nos gardes..

A peine avait-elle fini sa phrase qu'une silhouette déboucha des arbres. La jeune femme visa automatiquement le nouvel arrivant et banda son arc, prette a tirer... sur un elfe terrifié? Il avait l'air blessé aussi.

- Par tous les dieux des Plaines! s'écria Joz, vous allez bien?
- Bien? haleta l'Elfe... non, pas bien.... Par Gaïa... pauvre bête... la bête... la bête arrive... nous devons fuir

Les yeux d'un bleu étrange avait comme hypnotisé Joz... la terreur qui transpirait de l'Elfe aussi... les elfes étaient rares dans ce coin-ci... sauf depuis que la bête était aussi dans le coin... les chasseurs elfiques étaient impressionnant... mais la peur qu'il voyait dans ces yeux si pures le destabilisait.

Miryam, elle, se mordait la lèvre... qu'il était... beau. Elle se raisona comme elle pu... après tout, la grace Elfique était légendaire... Mais ce pantalon en peau et cette chemise en lin noirs qui allaient parfaitement avec ses cheveux d'ébène... Et ces yeux bleus...

Alors que Joz et l'elfe parlaient de la bête, l'un avec excitation l'autre avec terreur, Miryam observait, détaillant l'inconnu... Qu'il se trouvait la, a cet endroit, lui paraissait étrange... Il avait l'attitude d'un pisteur aussi... mais ses blessures, faites par la Bête d'après lui, n'étaient que supperficielles... Et ces yeux bleux...

- La bête aux yeux bleus...

Elle n'avait que murmuré... un son si faible que seule elle pouvait entendre... Elle et...

L'Elfe tourna la tête vers Miryam... le regard changeant de la peur a l'amusement... et son coeur bondit dans sa poitrine. D'un réflexe, elle tendit la corde de son arc et tira pratiquement a bout portant... dans le coeur de son frère que la bête avait utilisé comme bouclier. La dernière lueur de vie et d'incompréhension quitta les yeux de Joz alors que l'Elfe tenait la tête de l'humain entre ses mains puissantes. Le bleu était vif argent et une aura violacée entourait les deux corps.

- Mmmm... c'est si bon.... l'âme humaine a la particularité d'être... si délicate et si complexe... mais le sang est peut-être meilleure encore...
- Vous...
- Moi...?
- Vous êtes...
- MorëNarmo. Pour "me" servir.

Disant cela, il laissa tomber le corps inerte de Joz et esquissa une minable révérance. Un sourire mesquin aux lèvres, Il s'approcha lentement...

- Et ce qui est merveilleux dans votre état, c'est l'extrème douceur de votre gout... et de l'âme de ce petit gars.

Miryam recula... elle avait encocher une nouvelle flèche et visait en tremblant... elle savait... son instinct ne la trompait pas... elle savait qu'elle mourrait aujourd'hui... et aussi elle savait maintenant que...

- Petit gars?
- Oui, l'âme d'un petit garçon, Oh, vous ne saviez pas? je vous ai gacher la surprise? quel malpoli je fais...
- un petit garçon...

Ses yeux s'embuèrent de larmes... Puis elle secoua la tête... et tira. La flèche se planta dans l'épaule de l'Elfe qui aboya de douleur comme un canidé... Qu'il devint alors qu'il arrachait la flèche. Sa voix était un mélange d'harmonie et de grognement:

- C'est que ça fait mal... Je suis d'accord, pas autant que ce que je vais te faire... mais quand même...

Le jour se couchait. La nature s'endormait... et pourtant, le silence tombant fut troublé par un cri. Celui d'une femme qui perdait son bébé... puis la vie...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article