Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d Arwen

MorëNarmo - Chapitre 1

14 Septembre 2007 , Rédigé par Arwen Publié dans #MorëNarmo

Chapitre précédent

Chapitre 1 : Le jour de la Biche

 

Papa? Pourquoi les Ancêtres ont peur de l'Ombre du Loup?

- GlìnDuath à son père TyhrGaraf



Des bruits de pas sur le sol. Quelqu'un coure. Ses petits pieds sur le parquet de la maison du nouveau Grand Chasseur.

« Papa! Papa! Aller! Réveille toi! C'est aujourd'hui!! Aller debout!! »

Une jeune Elfe aux yeux bleu profond et aux cheveux blonds secouait son père. Elle était surexcitée... comme il l'était lui même à son âge. C'était sa première fois... la chasse à la Biche.


« Doucement, doucement Deleyndir. Tu va réveiller ta mère mais aussi tout le quartier!

-Oups... reprit la petite plus bas, pardon... Aller, viens! J'ai préparé le petit déjeuner!

-Oh? Pour quelle occasion?

-Tsss, tu n'as pas oublié quand même! Rooooh... fit-elle tournant les talons agacée, les garçons sont tous pareil!

- Glìn, tu exagères...fit alors la mère

-Ne t'inquiète pas Elendë, je vais y aller.
-Soyez prudents!
-Comme toujours. »


Après un petit déjeuner simple, la petite alla mettre ses vêtements de chasse. Sa douce maman lui avait confectionné cette tunique pour ce jour tant attendu dans les familles de chasseurs: le jour de la chasse à la biche. Et la petite Deley était particulièrement fière : elle portait la plus belle tunique mais surtout, son père était le meilleur Grand Chasseur du village! Elle ne pouvait donc qu'en apprendre beaucoup!


GlìnDuath avait mis son uniforme de chasseur. Un pantalon en peau et une chemise en lin noir lavés de telle sorte qu'aucune odeur ne pouvait rester derrière lui. Une ceinture avec un petit poignard sur sa hanche droite, place à laquelle venait son Sabre d'habitude. Et enfin, des bottes légères lui permettant un déplacement furtif et agile. Le Grand Chasseur était la, devant une petite fille émerveillée.


« Papa! Tu es trop beau!

- Je sais... ta mère n'arrête pas de me le dire!

- Vantard! Fit une voix venant de la chambre. Comme si je te le disais aussi souvent!

- Ah! Mais je peux rêver! Et puis... ne dis pas ça devant ta fille! » Ria Glìn.


Ce fut dans une bonne humeur matinale que le père et sa fille prirent la direction de la Forêt pour chasser la biche. Ce n'était pas une chasse ordinaire chez les Elfes Sylvestres. La chasse a la biche était un rituel pour tout jeune elfe. Ils allaient entrer en communion avec le coeur profond de la forêt. Si la biche se laissait approcher et surtout, se laissait toucher, le jeune Elfe serait alors considéré comme un citoyen de la Forêt. Ils seraient adultes.


Glìn était impatient de voir sa fille accéder à ce rang. Les Anciens avaient donné leur bénédiction étonnamment tôt pour la petite Deley. Et cela faisait d'elle un petit trésor encore plus précieux a ses yeux. Le chasseur était suivi de près par sa fille qui l'observait. Il regardait le sol avec application et examinait les brindilles d'herbe sous l'admiration de Deley. Elle voyait en lui un magicien qui savait lire le livre de la Nature. La petite serra les poings. Un jour, elle serait aussi douée que son Père.


Glìn s'arrêta net. Il fit signe a Deley de s'approcher et de regarder au sol. Elle ne voyait que des cailloux et de la poussière.

« Qu'est ce qu'il y a Papa? Demanda-t-elle doucement, Je ne vois rien.

- Regarde bien. Souviens toi des jeux de cachette de ton professeur et réfléchis à la forme du pied d'une biche.

- C'est plus facile sur des parchemins...
- concentre toi et dès que tu as trouvé la solution, appelle moi. »


Deley eu alors une moue boudeuse... Son père la laissa a sa réflexion et s'installa près d'un hêtre. Il surveillait aussi la forêt, un présentement le tenaillant l'estomac, il n'aurait su dire s'il était bon ou mauvais... mais surtout qui il consernait.


« Ca y est! C'est vers le nord qu'il faut aller!

- Tu es sure? Demanda Glìn étonné de la rapidité de la réponse

- Oui! Regarde, le sabot est la, près de ce caillou. Même qu'il y a une sorte de patte de loup a coté... Elle ne va pas se faire manger hein?

- De loup? »


L'attitude visiblement inquiète du chasseur fit froid au dos de la jeune Elfe. Elle voyait une patte de loup, dans la même direction que la biche... allait-elle pouvoir rencontrer le Coeur de la Forêt?

Glìn analysait le sol. En effet, la biche était bien partie vers le nord... mais ce Loup? Que venait il faire par ici? Il haussa les épaules et se demandait si cela était un mauvais présage. Mais il fallait continuer.


Le père félicita la jeune fille, fière de sa performance. Puis ils allèrent tous deux vers le nord, sortant des sentiers battus et s'enfonçant dans les arbres. Deley trouvait de plus en plus de traces de la biche, elle y était presque. Puis, alors qu'elle allait surgir d'un buisson, son père l'arrêta.


« Stop. Fit il doucement. Regarde d'abord où tu vas avant de te précipiter.

- Mais, je vais vers la biche!

- En es tu sure?

- Heu... »


Pour seule réponse, Glìn écarta quelques branches du buisson et laissa sa fille observer. Elle étouffa un hoquet. Devant elle, dans une carrière cadre idyllique, scène magnifique d'allaitement d'un faon auprès de sa mère. Les rayons du soleil jouaient avec le pelage fauve des cervidés. Une brise légère transportait l'odeur douce de fleurs des sous-bois. Les yeux brillants, Deleyndir était émerveillée. Elle était... au coeur de la forêt.


« Vas... approches toi »


Les mots d'encouragement de son père rassura l'elfe qui fit doucement un pas en avant. La biche et son faon se crispèrent quelques instant puis, comme sa mère ne semblait pas fuir, le faon continua son repas. Deley essaya de s'approcher encore un peu plus. Pas à pas, la distance diminuait jusqu'à ce moment sacré où l'elfe frôla le nez de la biche...


Glìn savait qu'une phrase allait passer dans l'esprit de la jeune Elfe. Une phrase qui la lierait avec la Nature. Une phrase gravée dans le coeur. En témoin silencieux, le père regardait la scène avec un pincement à l'âme. Il avait tellement aimé sa propre expérience. Mais cette question qu'il avait posé à son père ensuite...Pourquoi les Ancêtres avaient-ils peur de l'Ombre du Loup? Il n'avait pas vraiment de réponse... juste des impressions...


Après quelques caresses, la jeune fille se leva et laissa partir la biche et son enfant. Elle était enfin acceptée... Enfin Elfe Sylvestre. Elle se retourna alors et regarda son père, un regard interrogateur.


« Papa? C'est quoi l' Ombre Du Loup dont tu dois faire attention? »


La question figea Glìn. Les trois mots émis par la jeune fille raisonnant avec son souvenir...


« La biche m'a lié a la nature, mais elle m'a dit aussi de te prévenir.

- Elle a dit quoi exactement.

- heu... exactement... c'était dis à Lumière de la Nuit que l'Ombre du Loup arrivera bientôt... et que c'était toi l'Elu... Mais c'est quoi l'Ombre du Loup? »


Sur le chemin du retour, Glìn raconta alors cette vielle légende Elfique. L'histoire d'une prophétie qui annonce la venue d'un démon de la forêt: L'Ombre du Loup. Cette Ombre était en fait un esprit noir des forêts nordiques. Considéré comme l'un des démons anciens, l'Ombre du Loup dévorait l'esprit et le corps des êtres vivants allant même jusqu'à la destruction d'hectares de forêts. La légende apporte qu'un jour, cette Ombre anciennement scellée dans un Chêne de Magie se libérerait pour se venger du peuple qui l'avait vaincu... et qu'alors, l'élu apparaîtrait... sa chute entraînant la sauvegarde des esprits bienveillants de la forêt des Elfes Sylvestres.


« Tu... vas mourir Papa? »


Cette question... il n'en avait pas la réponse non plus...


A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Elyra 17/10/2007 23:08

Wewen chérie, j'adooooooooore ton personnage de Morën ^^tu as le chic pour créer des personnages différents et intéressants bravo!

Arwen 17/10/2007 23:17

merci Elyra-Chan! ça me fait plaisir qu'il y a au moins 2 personnes qui passent sur mon blog!