Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d Arwen

MorëNarmo - Introduction

14 Septembre 2007 , Rédigé par Arwen Publié dans #MorëNarmo

Voici une nouvelle histoire. Celle d'un perso RP sur un forum qui a ouvert il y a quelques mois... mais avec les vacances, nous n'avons pas beacoups avancé. Le forum, c'est SilverForest. Une ville construite par Evangéline, l'Intendante. Je vous y invite!

Concernant mon personnage, et bien, voici l'introduction de son histoire. J'espère qu'elle vous plaira! Le premier chapitre est aussi terminé. Je le posterais un peu plus tard. N'hésitez pas a commenter!


*********
Introduction:

Lumière de la Nuit


Je n'aime pas beaucoup me présenter... ou encore raconter mon histoire... Non. Elle me fait penser a trop de choses belles mais surtout moins belles.

-MorëNarmo Tawarwaith.


Morën ouvrit le livre des Légendes Elfiques de son peuple. Il avait retrouvé ce manuscrit au cours d'un marché à Ygl'ith, la ville marchande du sud. L'Elfe soupira et parcourut ces lignes qu'il connaissait par coeur.

 
 

MorëNarmo Tanwarwaith est nés dans les Forêts de L'Ouest, sur le territoire de CoeurBois. Cette contrée abrite le peuple des Elfes Sylvestres, les architectes de la Canopée mais aussi les Chasseurs. MorëNarmo n'est pas son premier prénom. A sa naissance, ses parents, Delanaë la soigneuse et TyhrGaraf le maître d'arme, le nommèrent GlìnDuath ou Lumière de la Nuit dans son langage. En effet, ses yeux d'un bleu glacier étaient la lumière et ses cheveux fins et noir de jais, la nuit. Il eut un statut un peu particulier à cause de son physique. En effet, les Elfes Sylvestres sont majoritairement blonds ou roux. Les cheveux noirs étaient extrêmement rares. Les Anciens lui prêtèrent grande attention. Le jeune Glìn ne savait pas pourquoi... tout juste pensait-il qu'il s'agissait d'une prophétie obscure. Nous aurions dû les écouter... Ils avaient préd...

 
 

Ratures et tâches de sang.

 
 

Après une enfance sous la protection de sa famille, il suivit des cours de combat car il aspirait à une carrière de Grand Chasseur. Rapidement, il prit goût au maniement du sabre et des poignards, ce qui fut au goût de son père. Son agilité surpassait de loin celle de ses camarades et son physique l'aidait à se cacher au mieux dans la forêt sombre. Il en devint excellent chasseur... mais pas assez à son goût

 
 

Sa mère insista pour qu'il suive des cours de magie. Il n'était guère doué mais il ne se débrouillait tout de même pas mal en défense et en soin. A ses 236 ans, il redoubla d'effort en ce sens à cause de la mort de sa mère à la suite d'une maladie étrange qui décima la moitié de son peuple. GlìnDuath trouva avec Elendë, son amie d'enfance, une potion qui endigua rapidement l'épidémie... malheureusement, trop tard pour sauver sa mère et sa jeune soeur. Il partit sans rien dire pendant plusieurs mois... personne ne sut ce qu'il avait fait

 
 

Morën souriait... ces mois passés au plus près de la Nature, comme un Loup solitaire... il en avait rencontré des druides et autres Dryades qui lui apprirent le nom de chaque plante en plusieurs langues. Il était revenu parmi les siens avec des connaissances accrues et retrouva son père, heureux du retour de son fils... La dernière fois pourtant...

 
 

Le coeur de l'Elfe se serra. Il voyait encore l'image de TyhrGaraf... le reniant... comme le reste de son peuple... Il reprit sa lecture.

 
 

Après son retour de la Forêt, il continua dans l'étude des plantes médicinales pendant plusieurs décennies puis se consacra exclusivement à l'enseignement du combat auprès des jeunes guerriers. Il forma de nombreuses promotions de chasseur, faisant de lui la fierté de l'armée et surtout de son père lorsqu'il refusa de partir et laisser partir ses élèves en guerre contre les Troll Nordiques.

 
 

Après quelques décennies, il créa une petite milice de chasseurs qui s'occupaient de l'éloignement des bêtes sauvages... jusqu'au jour de la malédic...

 
 

Morën ferma le livre... il le replaça sur l'étagère de sa maison de bois, suspendue sur un Chêne.

A suivre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article